TENDANCE INGREDIENT: MENTHE - index

string(4) "post"

 Qu’elle soit crépue, poivrée ou pouliot, la menthe est à la mode. Elle modernise les lancements parfums masculins en leur apportant une nouvelle fraîcheur qui fait suite aux précédentes vagues d’accords marins ou Cologne.

menthe-finale

Fabienne Bourcier, parfumeur sénior chez Sozio nous en dit un peu plus sur ce retour de la menthe:

« Ces derniers temps je travaille sur beaucoup de briefs clients qui cherchent à exprimer une facette glacée, froide ou givrée dans leurs parfums, et pour cela l’élément essentiel est bien sûr la note menthe ! Ce qui est intéressant avec ce type de notes c’est qu’elles sont à la fois très directes et identifiables mais en même temps faite de multiples nuances.
Dans les derniers lancements parfums on trouve par exemple un Hugo Iced travaillé autour d’une menthe verte et végétale pour un effet feuille de menthe ou thé à la menthe plus vrai que nature.  A l’inverse, dans le Terra Glacialis de l’Artisan Parfumeur, la menthe apporte un effet givré. J’aime particulièrement ce parfum car je trouve l’accord glacial très intéressant, la menthe n’est pas travaillée en version menthol cheap comme on peut le voir habituellement, mais associée à un côté boisé terreux presque humide, qui lui donne de la profondeur et surtout le rend qualitatif.
Il y a également de plus en plus de parfums jouant sur les contrastes de chaleur, d’où ce grand retour de la menthe. En effet le Kryptomint de Mugler dévoile une tête rafraichissante apportée par une menthe blanche un peu réglissée mais évolue très vite vers un fond beaucoup plus chaleureux et baumé. On pourrait un peu y voir la modernisation du contraste chaud/froid mis en avant dans le célèbre Roadster de Cartier, qui est pour le coup une très belle création avec une overdose de menthe et un fond boisé ambré. »